Logo - Les enfants du paradisLes enfants du paradis

La Fontaine prend sa source dans le désert

Un enfant curieux, un loup à cœur d’agneau, un immense livre d’image, un voyage à travers le monde…

*« Une Tortue était, à la tête légère, Qui, lasse de son trou, voulut voir le pays, Volontiers on fait cas d'une terre étrangère : Volontiers gens boiteux haïssent le logis....»* Jean de La Fontaine

« On raconte que deux canards et une tortue vivaient près d’un étang où poussait une herbe abondante. Les deux canards et la tortue étaient liés d’amitié et d’affection. Il advint que l’eau de l’étang tarit...» Ibn Al-Muqaffa

Le parcours d’un enfant de l’intime à l’universe

Ce qu’on entend

Entre devenir loup ou agneau, un enfant est partagé. Réfugié dans sa chambre, l’enfant écoute des disques-livres ; la voix du conteur l’impressionne. Il se fait peur avec ces histoires d’agneau, de loup et de chien. Sa grand-mère lui donne le courage de découvrir les sources de la Fontaine.

Ce qu’on voit

Cet enfant prend la peau d’un loup à cœur d’agneau, plonge dans les livres. Il traverse les illustrations de Gustave Doré et découvre des images fabuleuses : des enluminures arabes.

Ce qu'on retiendra

Ecouter ou lire ces contes permet de construire la personnalité de l’enfant. Il y apprend à grandir, car dans cet héritage commun à toute l'humanité, Il est plus question d’être sage que d’être moral. L’enfant découvre autant de notions, comme la liberté, la justice, l’amitié qui sont des valeurs non seulement bien anciennes mais aussi universelles.

Les Fables de Jean de La Fontaine, Kalila et Dimna de Ibn Al-Muqaffa et le Pañchatantra sont les mêmes histoires étudiés par tous les enfants du monde selon leur culture.

Théâtre vidéo à partir de 9 ans
Textes d'après Jean de La Fontaine & Ibn Al Muqaffa
Mise en scène & Jeu . Christian Rousseau
Vidéos . Louise Rousseau
Lumière . Jean-Phillippe Villaret
Musique . Benjamin Dardé
Existe en forme légère