Logo - Les enfants du paradisLes enfants du paradis

L'Île des Esclaves

Une île,
Quatre naufragés,
Un maître du jeu,
Des épreuves…

« Entendez-vous, Messieurs les honnêtes gens du monde ? Voilà avec quoi l'on donne les beaux exemples que vous demandez, et qui vous passent: et à qui les demandez-vous ? À de pauvres gens que vous avez toujours offensés, maltraités, accablés, tous riches que vous êtes... »

« La reconnaissance me laisse à peine la force de te répondre. Ne parle plus de ton esclavage, et ne songe plus désormais qu'à partager avec moi tous les biens que les dieux m'ont donnés, si nous retournons à Athènes.»

Deux extraits choisis qui n'ont pas perdu de leur actualté.

L’histoire

Sur l’île des esclaves, la loi impose la liberté aux esclaves au risque d’en perdre les sens et oblige les maîtres à vivre et ressentir l’humiliation. Ici, on renverse le statut social.

La pièce revue et prolongée

Cette utopie de la correction, nous semble au XXIème violente et inutile. Nous voulons revisiter Marivaux pour le prolonger et le mettre en perspective ? Sa vision est un départ indispensable à notre réflexion, Il dissèque les sentiments dans des situations cruels et il donne un espoir nouveau.

La mise en scène comme l’émission de téléréalité : l’Île des Gages

Nous singeons un jeu de téléréalité: un maître de jeu galvanise des épreuves de survie, où l’on caresse ses rêves en hérissant ses humeurs, prêt à briser ses valeurs de respect, prêt à se jouer de l’autre. Les spectateurs assistent au filmage en direct des réactions de quatre candidats qui semblent sortis de la commune d’à côté.

En somme la liberté ne serait rien sans l’égalité. Marivaux l’écrit en 1725, où en sommes-nous ?

Comédie à partir de 11 ans
Texte d’après Marivaux
Mise en scène  . Christian Rousseau
Jeu  . Limengo Benano-Melly / Valérie Capdepont / Cécile Delacherie / Kokou Namo Ehah / Jérémy Nardot
Vidéos . Stéphane Calès / Louise Rousseau
Musique  . Benjamin Dardé
Lumière  . Jean-Philippe Villaret